Uncategorized|

La seconde réunion publique a eu lieu mardi 10 mai pour informer les habitants de l’avancement de cet ambitieux projet d’aménagement, évalué à 22 millions d’euros.

Afin de revitaliser le Val d’Ezanville, Plaine Vallée en concertation avec Ézanville et Moisselles, s’est penchée sur cet ambitieux programme de requalification qui vise à résorber la friche commerciale et à donner au site une vocation économique mixte mêlant activités de commerces, services et bureaux.

Pour maitriser cette opération, une Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) va être créée. Celle-ci permet d’avoir la main sur la programmation et d’associer les personnes concernées, riverains, commerces, associations… dans l’élaboration du projet.

Aussi, pour mieux appréhender les enjeux et les orientations de la requalification, Plaine Vallée organisait une 2e réunion publique mardi 10 mai.

1ERE ÉTAPE PRÉALABLE : L’ACQUISITION DES TERRAINS

Pour faire suite à la première réunion publique qui s’est tenue en septembre 2021, les avancées du projet sont notables.

Le site, qui était occupé par la communauté des gens du voyage, a été libéré de ses occupants et sécurisé avec l’installation d’un portique et de caméras de vidéosurveillance.

En parallèle, les terrains, ont massivement été rachetés par l’Etablissement Public Foncier d’Ile-de-France (EPFIF). L’EPFIF rachète une à une les parcelles aux propriétaires privés pour le compte de l’agglomération, étape indispensable pour la réalisation d‘une zone d’aménagement concertée.

Cette maitrise foncière a permis de procéder aux fouilles archéologiques courant mars, sur les terrains acquis, de poursuivre des études de sol et de préparer la démolition des premiers bâtiments qui devrait intervenir d’ici la fin d’année.

22 MILLIONS CONSACRÉS À L’AMÉNAGEMENT

La requalification du Val d’Ezanville est évaluée à 22 millions d’euros. L’aménagement est financé par la communauté d’agglomération avec la participation de la région, le département, de la commune d’Ezanville ainsi que l’Etat à travers le Plan de relance. Ce coût englobe les acquisitions foncières, les démolitions de bâtiments, créations de dessertes et réseaux, études…

« C’est un projet complexe, coûteux dont nous avons souhaité qu’il réponde aux besoins de notre territoire, des habitants, communes et entreprises. Avec cet aménagement, nous souhaitons proposer un projet structurant, pérenne, durable et porteur d’emploi de qualité. » précisait le Président de l’agglomération Luc Strehaiano, à la centaine de personnes qui s’étaient déplacées au complexe de la Prairie.

UNE ZONE À VOCATION MIXTE

Le projet de requalification de la ZAC d’Ezanville s’inscrit dans une stratégie de développement pensée à une échelle globale, celle de l’intercommunalité. Il s’efforce de prendre en compte tous les enjeux territoriaux, dont la question de la concurrence et des complémentarités commerciales.

A ce stade, le projet prévoit des activités de commerces, de services, restauration et bureaux. Des activités de loisirs et d’artisanat sont également à l’étude.

Concernant les commerces, l’activité autour de la maison sera partiellement conservée avec notamment le maintien de l’enseigne BUT. Le bâtiment qui date de 1976, va être restructuré, traversé par une pergola et végétalisé.

6 HA DE TERRES AGRICOLES PRÉSERVÉS ET 60 000 M2 DE BÂTIS

Le projet d’aménagement nécessite de lourds travaux de démolition. Sur les 43 000 m2 de bâtis existants, 15 000 m2 sont voués à la démolition. A terme, la surface de bâti occupera 60 000 m2, sans emprise sur les terres agricoles. Ainsi, les 6 ha de terres agricoles situées sur la commune de Moisselles et initialement prévus dans le précédent projet seront préservés.

Par ailleurs, l’impact environnemental du site, tant en termes d’imperméabilisation des sols, de la gestion des eaux, végétalisation du site, intégration paysagère, que d’autonomie énergétique figure au cœur des préoccupations.

Le site réaménagé devrait ainsi accueillir une cinquantaine d’entreprises et générer 800 emplois.

GARANTIR UNE MEILLEURE DESSERTE ET DES ACCÈS SÉCURISÉS

La requalification de la zone prévoit également de repenser totalement les accès, dessertes, circulations (en transport en commun, routières, piétonnières et cyclistes) aux abords et à l’intérieur du site afin de garantir son accessibilité.

Pour voir la rediffusion de la réunion publique :

https://www.youtube.com/watch?v=LGjZhwgck1w&t=1262s

Comments are closed.

Close Search Window